lundi 26 novembre 2012

KOREAN DAEHSAN NOKCHA DE LA MAISON THEODOR


Influencée par le bouddhisme et le Taoïsme, la Corée apporte énormément d'importance au culte du thé car il permet au cours des cérémonies et rites officiels d'apporter une dimension spirituelle. Ce breuvage  a pour but d'apaiser et de créer une atmosphère dénuée de mauvaises ondes. Pour les anciens, la Corée était le berceau idéal pour le thé car elle était décrite comme étant le pays où l'eau ruisselle paisiblement.

Le Korean Daehsan Nokcha de la Maison Theodor est un thé vert qui gustativement parlant est  l'alternative parfaite entre les thés verts chinois et les thés verts japonais.
En Corée, le Nokcha est très populaire, aussi bien dans les familles  que dans les salons de thé. Les Coréens emploient également ses feuilles pour neutraliser les odeurs de viandes et de poissons. Comme le matcha, le Nokcha sert également pour confectionner de la pâtisserie et des crèmes glacées.
Il est aussi utilisé à des fins esthétiques; il est infusé pour préparer le bain et réduit en poudre, il entre dans la composition des masques de beauté.



Le Daehsan Nokcha de chez Theodor est manufacturé immédiatement après sa récolte afin de lui préserver sa belle couleur verte. A sec, le thé libère un bouquet frais, végétal et floral.
En Corée, il est consommé autant chaud que froid, car très rafraîchissant. Afin de lui conserver ses vertus pour la santé, il est conseillé de le préparer à une température située entre 60 et 70°c.

La Maison Theodor propose de l'infuser à 80°c pendant 1,45 à 2,15 minutes. Je tranche avec une infusion de 2 minutes dans une eau à 70°c. Je trouve que les thés verts libèrent plus d'arômes à cette température que dans une eau trop chaude.
Il m'arrive de  préparer mon Nokcha dans une théière de Yixing mais aujourd'hui j'ai choisi le gaiwan à la fois pratique et agréable pour contempler les feuilles s'épanouir.



Au goût, cette liqueur limpide développe des notes très douces et fleuries sans l'amertume qui caractérise en général les thés verts. Sa texture en bouche est lisse et légère. Ses arômes combleront les amateurs à la recherche d'un thé souple et rond mais sans le côté iodé des thés verts japonais.




Comme le gyokuro au Japon, les Coréens consomment également les feuilles de Nokcha après les avoir infusées. Là, ne me demandez pas mon avis, je n'ai pas essayé !




4 commentaires:

  1. J'ai adoré ce thé, il est juste parfait!

    RépondreSupprimer
  2. Une nouvelle fois entièrement d'accord, un thé vert chinois, japonais ou coréen à 80°c c'est beaucoup. Je m'en tiens habituellement à 70-75°c.
    Merci pour ce test, un thé qui entre dans ma liste "à faire"

    RépondreSupprimer
  3. Il me tarde, d'entamer ma boite, merci pour ce test bien complet, ... comme d'habitude

    Alain que tu connais mieux sous le nom de Savourer le thé

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas fan des thés verts d'habitude, mais celui-ci m'a agréablement surpris. Je lui ai trouvé un arôme d'épinard assez plaisant.

    RépondreSupprimer