lundi 22 septembre 2014

UN SAMEDI RICHE EN CULTURE JAPONAISE


     2014 est l'année du Japon à Nantes. A cette occasion, le Château des Ducs de Bretagne a décidé de retracer 1000 ans d'histoire du Japon au travers d'une exposition fascinante consacrée aux Samouraïs.

N'ayant que de retours positifs de cette expo, nous avions décidé d'y aller en famille sans avoir encore bloqué un jour précis. Un sms reçu au mois d'Août décida de la date,  la journée du 20 Septembre était réservée. Il me tardait d'y être et de le revoir ...



Ce fut une très belle journée chaude et ensoleillée. L'ami que nous devions retrouver dans la cour du Château n'étant pas arrivé, nous voilà donc parti visiter la fameuse exposition sur les Samouraïs en l'attendant.

Dès l'entrée nous sommes accueillis par un imposant guerrier en armure namban se détachant sur un disque solaire rouge.



Dans les années 1500, les Occidentaux découvrent les Samouraïs. Leur vision est celle de personnes très orgueilleuses et affables. Armés dès le plus jeune âge, ils ont un très grand nombre de lances, d'armes de corps, de maille et de fer.
A la fin du VII ème siècle, le Japon connaît une rapide évolution sous les règnes des empereurs Temmu et Jitô. La cour impériale est composée d'une aristocratie de hauts fonctionnaires dominée par la famille Fujiwara. Suite à un affaiblissement du contrôle de l'état sur les shôen (terres des domaines privés mises en culture) et afin de lutter contre les insécurités, les notables locaux organisent des forces armées privées, donnant naissance à une nouvelle classe sociale, celle des guerriers, les bushi appelés communément les Samouraïs.



Je ne vais pas vous raconter toute l'histoire des Samouraïs rassurez-vous, mais franchement cette exposition est fabuleuse et très instructive. Elle s'articule autour de cette époque révolue, celle des guerriers japonais. L'exposition rassemble plus de 450 "Vieilleries" dont le Japon souhaitait se débarrasser pour "oublier" cette époque. Sont exposées de multiples armures, des armes, lames, arcs, flèches mais aussi une magnifique cuirasse de fer laqué et de soie.

sabre (tachi)

pointes de flèches
imposante cuirasse

Les Samouraïs ne faisaient pas que la guerre, ils pratiquaient également " la Voie du Thé" !!! 

chawan des 16, 17,18 et 19 èmes siècles



" Il faut savoir que c'est une habitude commune à tout le Japo, de prendre une boisson faite d'eau chaude et de quelques pincées d'une herbe, appelée cha (thé), dont on fait grand cas chez eux.
Les seigneurs ont en leur demeure un endroit spécial, où ils préparent cette boisson, et comme l'eau chaude au Japon s'appelle yu et cette herbe cha, ils ont appelé cet endroit prévu pour cela chanoyu.
C'est une coutume si estimée et si prisée au Japon, que les plus grands seigneurs apprennent très volontier à faire ce breuvage et qu'ils le font parfois eux-mêmes pour montrer à leurs hôtes leur affection et leur déférence. De l'importance qu'ils accordent au chanoyu vient le grand prix qu'ils attachent à des coupes et autres objets d'art, utilisés pour le chanoyu" 
Sumario de las cosas de Japon, Alessandro Valignano, 1583



Sortis de l'exposition des étoiles plein les yeux, il ne nous plus qu'à le rejoindre, il était enfin arrivé. Il me tardait de le revoir et de lui présenter mes enfants qu'il ne connaissait qu'en photos.

En raison des journées du patrimoine et de l'année du Japon, la Maison de Thé Vert Japonais Tamayura fut invitée afin de permettre au public de découvrir l'un de produits essentiels dans la pratique du chanoyu, le matcha.

Immédiatement, Olivier Leclerc, très grand orateur en tenue japonaise a su captiver son public en lui expliquant ce qu'est la voie du thé. Certains n'avaient jamais entendu parler du matcha ; pour d'autres, le thé était exclusivement ces fameux sachets que l'on trouve au supermarché du coin.



Alors que l'assistance pouvait essayer de préparer un matcha sous les consignes d'Olivier,




 en mode chanceuse, je me délectais du délicieux breuvage préparé par ses soins.




Sous l'oeil attentif  d'Olivier, mes jumeaux de 11 ans ont eu aussi essayé de préparer le matcha. Pauline qui a réussi à la perfection sa mousse de matcha n'a pas eu le courage de son frère qui lui, a bu son bol sans grimace !!! Et oui, le matcha, ça peut surprendre la première fois, hahaha !

Baignée dans la tradition japonaise à travers l'art martial pratiqué dans la famille, le judo, ma petite tribu est rentrée fatiguée mais ravie de cet après-midi très culturellement enrichissant. Merci Olivier :-)



Spécialement en l'honneur de cette exposition, Olivier Scala de la maison de thé  George Cannon a créé un "thé des Samouraïs" . Ce dernier aux notes fleuries sur une base de sencha s'inspire de la tradition japonaise hanami signifiant "regarder les fleurs".




Il est disponible à la vente à la boutique du Château des Ducs de Bretagne.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire