dimanche 19 mai 2013

BOURGEONS BLANCS DE PU ERH DE PETIT GAIWAN


     Il y a déjà quelques mois je faisais connaissance avec la boutique Petit Gaiwan spécialisée en thés chinois.

Après vous avoir présenté la maison le mois dernier (
http://addict-tea.blogspot.fr/2013/04/la-maison-petit-gaiwan.html), je vais aujourd'hui présenter un thé d'exception, un pu erh blanc ou plus précisément, des bourgeons blancs de puerh.
Ce pu erh qu'il ne faut pas confondre avec un thé blanc est composé uniquement de jeunes bourgeons blancs.

Les camélias dont sont issus ces bourgeons  sont cultivés dont le comté Yong De, région de Lincang dans le sud-ouest du Yunnan.  Située à une altitude de 1450 mètres,la préfecture de Lincang est couverte par un climat montagnard subtropical avec des journées chaudes toute l'année et des nuits très fraîches sans gelées de Janvier à Avril. Le froid hivernal permet de récolter des bourgeons duveteux recouverts d'un brillant manteau.






Issus du cultivar Jin Gu, ces bourgeons de très belle qualité et résultant d'une agriculture biologique sont exclusivement cueillis à la main au printemps et en quantité limitée.

Son élaboration n'a rien de celle d'un thé blanc car il est travaillé comme un puerh cru (sheng pu erh): Juste après sa récolte, le thé est flétri pendant quelques heures afin que les bourgeons commencent à se déshydrater et donc à ramollir. Ils sont ensuite torréfiés au wok puis sécher au soleil étalés sur de larges paillasses. Le fermentation bactérienne propre au pu erh s'exercera d'elle même après ce traitement.

Le thé infusé aujourd'hui a été récolté en Avril 2010. 
A sec, il présente de fins et longs bourgeons duveteux dégageant une odeur de fleurs fraîches.




 Je procède à une infusion en gaiwan dans une eau à 90°c afin d'y concentrer les saveurs de ce thé très délicat. Après un bref rinçage, les feuilles infusent durant 4 minutes.




La liqueur très légèrement ambrée libère des effluves mielleuses et fleuries. En bouche, les arômes sont fruités et fleuris avec une texture très moelleuse et subtilement maltée. La finale offre une voluptueuse longueur sucrée (miel). 


La deuxième infusion légèrement plus claire exhale un bouquet encore plus fleuries et moins maltées. Sa texture est raffinée et généreuse.



A la croisée des chemins entre un thé blanc et un pu erh, ce thé est caractérisé par la grâce du thé blanc et par le caractère du pu erh. 

Ce thé est disponible sur la boutique en ligne http://www.petitgaiwan.com/produits/bourgeons-blancs-de-pu-erh.html



Aucun commentaire:

Publier un commentaire